La 5e édition du grand prix équestre du Président du Faso s’est courue le samedi 17 févier 2018 à l’hippodrome de Hamdalaye à Ouagadougou. C’est le cheval “Chasseur de prime” du jockey Aziz Sanfo qui a décroché le trophée et la somme de deux millions de FCFA du Président du Faso.

Aziz Sanfo le propriétaire du cheval “Chasseur de prime” a de quoi sourire jusqu’aux oreilles. En effet c’est son cheval qui a franchi en premier la ligne des 2 km 800 du grand prix du Président du Faso.

11 chevaux ont pris part à cette course. Il fallait boucler la piste de 1400 m de l’hippodrome en deux fois.

Dès le premier tour, “Chasseur de prime” a pris les devants de la course. A peine bouclé le premier tour, le cheval “Tinga” le devance et prend une grande distance. Alors que l’on croyait que la messe est dite, à 400 m de l’arrivée, “Tinga” et son jockey chutent et laissent le champ libre à “Chasseur de prime” qui franchi en solidaire la ligne d’arrivée.

Il s’adjuge du trophée et la somme des deux millions de FCFA des mains du représentant du Président du Faso, Seydou Zagré, le directeur de cabinet du Président. Il est suivi de “Dieu est grand”, de “Telloi”, de “Jamairia” et de “Okamkiédi” qui gagnent respectivement 1 000 000, 500 000, 200 000 et 150 000 FCFA.

Avant le grand prix, le millier de spectateurs présent a suivi 3 autres courses. Tous les cinq premiers de ces courses ont été primés de 100 000 à 600 000 FCFA.

Pour Seydou Zagré, directeur de cabinet du Président du Faso qui a représenté le Président, le cheval fait parti de l’histoire de notre pays. Et “c‘est une excellente occasion de rendre hommage à ceux qui pratiquent la discipline et accompagner la fédération burkinabè des Sport Équestres“, a t-il dit.

Quant à Rachid Nacoulma, le président de la Fédération burkinabè des Sports Équestres, c’est un sentiment de joie. Il a remercié la Présidence du Faso pour ce grand prix et a profité demandé un accompagnement pour une infrastructure plus adéquate pour la course des chevaux.

Y. Alain Didier Compaoré