Le 11e grand prix de Excellence hôtel s’est couru le dimanche 21 octobre 2018 sur l’Av Charles De Gaule de Ouagadougou. Sur la distance de 127,600 km à parcourir 29 fois, Boureima Nana a été le premier à franchir la ligne d’arrivée en 3h12’24”, soit la vitesse moyenne de 39,792km/h. Il s’adjuge du trophée, une moto et la somme de 150 000 FCFA.

Boureima Nana de l’AJCK est décidément l’homme du weekend en cyclisme. Après avoir remporté la veille le grand prix CNOSB, c’est encore lui qui a brûlé la politesse devant des ténors du cyclisme burkinabè en s’adjugeant également le grand prix de Excellence Hôtel le dimanche. C’est lui qui avait remporté l’année dernière ce même Grand prix.

Ces compétitions ont pour objectif de donner de la compétition aux Etalons cyclistes qui prendront part au 31e Tour du Faso qui se tient du 26 octobre au 4 novembre 2018. Pour ce grand prix, 54 coureurs au total ont pris le départ. A l’arrivée ils sont 28 à avoir abandonné.

Le vainqueur Boureima Nana remporte donc le trophée, la somme de 150 mille francs FCFA, plus une moto.

Il est suivi sur le podium par Salif Yerbanga de l’AS Bessel qui gagne 80 000  FCFA et un poste téléviseur. Le podium est complété par Pengwendé Ouédraogo lui aussi de l’AJCK qui se console avec la somme de 60 000 FCFA.

Les Etalons cyclistes qui prendront par au 31e Tour du Faso ont eu ce weekend un test grandeur nature selon le directeur technique national, Martin Sawadogo. “Ce qui est important” dit-il “c’est la compétition, si vous remarquez tous ceux qui avons sélectionné sont dans les 10 premiers et c’est l’essentiel.” Il est également revenu sur les coureurs blessés du Grand prix Chantal Bya du Cameroun. Il a rassuré que les coureurs se portent très bien et ont bien participé à la mise au vert à Bobo mais aussi se sont également bien comportés lors de ces deux grands prix.

Mathias Sorgho, l’une des victimes de l’accident du car au Cameroun, lui aussi a confirmé leur bon été de forme. “Je me porte très ainsi que mes coéquipiers et ces grands prix ont été un bon test pour nous.”

Pour  ce Tour du Faso, ils seront 18 coureurs de 3 équipes, une nationale, et deux régionales de 6 coureurs chacune à défendre le Burkina. On note l’absence du Maroc, de l’Erythrée et du Niger.

Y. Alain Didier Compaoré