Le 3e plus grand barrage du Burkina Faso a été officiellement inauguré ce 30 novembre 2019 par le Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré. Une retenu d’eau d’une capacité d’un milliard 50 millions de mètres cubes. Le coût de l’infrastructure est estimé à plus de 61 milliards de FCFA. Le barrage se veut le poumon économique de toute la vallée du Mouhoun.

C’est fait, le Burkina tient désormais son plus grand barrage après ceux de Kompienga et de Bagré. En effet, le Président du Faso a ouvert officiellement les vannes du barrage de Samandéni dans le Houet.

Un barrage dont les travaux ont coûté plus de 61 milliards 600 millions de FCA. Il a été financé par la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA), la banque islamique pour le Développement (BID), la BOAD, entre autres, et bien entendu de l’Etat burkinabè. Il a une capacité de 1050 milliard  de mètres cubes (m3). La digue a une longueur de 2900 mètres et une hauteur maximale d’environ 24 mètres. Quant au déversoir, il a une longueur de 97 m et un chenal d’évacuateur de 1100 m.

Pour le ministre de l’Eau et de l’Assainissement Ambroise Ouédraogo, l’objectif global de la construction du barrage est d’accélérer la mobilisation des ressources en eau en vue de booster le développement socio-économique et cultural de la haute et moyenne vallée du Mouhoun. Ainsi, le Programme a  pour ambition d’assurer la croissance du secteur rural, renforcer la sécurité alimentaire.

Il se veut également un Programme de protection de l’environnement mais aussi le développeur du secteur agro-industriel et touristique. “La réalisation du barrage de Samandéni a permis à ce stade la création d’environ 9500 emplois et permettra d’en créer davantage à travers l’opérationnalisation prochaine des autres composantes du Programme.”

Toujours selon le ministre Ouédraogo, le barrage devrait contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire, à la croissance du PIB de près de 2%. Il devrait permettre l’augmentation de la production nationale de céréales de près de 3% et la création d’au moins 100 000 emplois.

C’est le Président du Faso qui a inauguré lui-même le barrage. “C’est avec fierté que nous inaugurons le barrage de Samendeni qui fait l’objet, depuis son identification, il y a 40 ans, de réflexion, d’engagement pour sa réalisation“, dira-t-il. Roch Marc Christian Kaboré a rendu un hommage à feu Dr Salifou Diallo, pour son engagement et sa détermination, celui grâce à qui le projet a abouti. Il ajouter qu’au-delà du barrage, “Samendeni est devenu un pôle de développement pour notre pays, au regard du potentiel des projets hydroagricoles, des activités hydroélectriques et de la possibilité de création du pôle industriel pour la transformation des produits.”

La réalisation du barrage a occasionné environ 30 milliards de francs CFA. Une somme qui a servi à dédommager les populations affectées et à construire des infrastructures socioéconomiques. C’est pourquoi le Cadre de concertation des populations affectées à travers leur président Abdramane Ouattara a tenu a remercié le Président pour les efforts consentis. Il a toutefois demandé la finalisation des travaux d’aménagement agricole et la réalisation de la composante agro-industrielle. Ce, pour la transformation locale des produits à même de créer les emplois pour les femmes et les jeunes.

La mise en eau du barrage en juillet 2017 a vu aussi le démarrage des activités de la pêche dès janvier 2019. A en croire le ministre Ouédraogo, cette activité a permis la création de 1800 emplois (pêcheurs, transformatrices et mareyeurs).  En 8 mois, on estime la capture de poissons à environ 800 tonnes soit une contre-valeur de 2 milliards de FCFA distribués aux acteurs.

Y. Alain Didier Compaoré

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here