Le ministère des Sports et des Loisirs a fait le bilan de ses activités de l’année 2019 et décliné son programme 2020. Si le bilan de la saison est jugé satisfaisant malgré des insuffisances, les perspectives pour 2020 sont encourageantes. La normalisation des stades du 4-août de Ouagadougou et Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso figurent parmi les projets à réaliser cette année.

Le stade régional de Tenkodogo et les cinq plateaux omnisports de Ouagadougou, de l’Université de Koudougou, du Lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo Dioulasso, de Ouahigouya sont à mettre au compte des réalisations 2019 du département des sports. A cela s’ajoute la réalisation de deux réseaux d’adduction d’eau potable et l’organisation de travaux d’assainissement aux centres de sport et de loisir de proximité de Wayalghin, de Yéguéré ainsi que  le terrain du stade municipal de Koudougou. Selon le ministre Azoupiou,  un projet d’aménagement de 350 terrains de proximité sur tout le territoire national, dont 13 à Ouagadougou et 7 à Bobo Dioulasso, a été mis en place.

Pour ce qui concerne la problématique des infrastructures en souffrance, une réflexion a abouti en 2019 à l’acquisition de 17 normes internationales.  D’un coût de 5 millions de FCFA, ces normes sont désormais une référence pour la réalisation d’infrastructures de qualité et adaptées à la pratique.

Les chantiers de 2020

Le plus grand chantier au ministère des sports et des loisirs reste  la mise aux normes internationales du stade du 4-Août de Ouagadougou et du stade Aboubacar Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso. Le coût total de réalisation des travaux du stade du 4-août est estimé à 10 milliards de FCFA avec une réhabilitation expresse de 4 milliards de FCFA. Les travaux vont porter sur la fixation des sièges, la modernisation des entrées, la réfections des vestiaires et bien d’autres commodités afin de rendre le stade opérationnel pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.  Quant au stade Sangoulé Lamizana, une étude est en cours,  en plus de sa rénovation. La piste d’athlétisme en mauvais état sera également refaite.

Les perspectives 

En vue de préparer la relève sportive, il est envisagé en 2020  l’ouverture d’écoles dans 9 régions en plus de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Un accent sera mis sur la promotion de l’entrepreneuriat dans le domaine des sports et des loisirs.  L’opérationnalisation du centre national médico-sportif, la mise en œuvre d’une politique cohérente de la relève sportive, l’accroissement des infrastructures sportives et de loisirs de qualité, l’amélioration du fonctionnement des structures sportives, figurent parmi les projets à réaliser en 2020. Toute chose qui va concourir à l’atteinte des objectifs du  PNDES dans le domaine du sport et des loisirs.

Y. Alain Didier Compaoré

1 commentaire

  1. Revoyez vos informations s’il vous plait! Chers journalistes faites des investigations et vous verez du faux quelque part. A ma connaissance rien de nouveau ne se trouve à l’université de koudougou en tout cas jusqu’au lundi matin.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.