Deux ans après avoir reçu le Prix Nobel Alternatif, Yacouba SAWADOGO multiplie ses actions pour récupérer les terres dégradées. La plantation d’espèces en voie de disparition, la construction de hall à l’intérieur de la forêt pour la formation et la mise en place d’un bouli sont entre autres activités menées par l’homme de Gourga pour préserver sa forêt. L’absence de clôture et de délimitation de la forêt profite à des individus qui vendent clandestinement des portions de cet espace écologique. Le constat de Halidou Alain SAVADOGO.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.