Grâce Tarnagda obtient les grâces de trois sociétés (Megamonde, ANEREE, April Oil) et de la promotrice de la ferme Louis Ydyma, tout ceci grâce au reportage de la RTB sur le métier de coiffeuse qu’elle exerce et les difficultés qu’elle endure. En compagnie de sa mère et de sa petite soeur, Grâce Ebenezer Tarnagda a reçu ce vendredi 18 septembre, dans les locaux de la télévision nationale, un kit Solar Home des mains du Directeur Général de l’ANEREE (Agence Nationale des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique) Issouf ZOUNGRANA. Il est composé d’un panneau solaire, d’un poste téléviseur, d’un ventilateur, d’un poste radio, de quatre ampoules, d’accessoires d’installation. Un don qui va soulager cette famille qui vit à Djikofè, une zone dépourvue d’électricité.

 

Les problèmes de déplacement de Grâce et de sa maman ont été résolus par la société Mégamonde qui offre une motocyclette et un casque à la jeune fille. En plus de cela, Mégamonde prend en charge sa scolarité jusqu’en terminale et son loyer sur quatre ans. “Seul le travail paie” dira Joël Yaméogo Directeur Général Adjoint qui incite Grâce à plus d’abnégation pour sortir sa mère de la précarité.

Une précarité qui est vue comme un obstacle à l’utilisation de son nouvel “engin”, puisqu’il lui faudra débourser de l’argent pour l’achat de carburant. Fort heureusement, la compagnie April Oil dote l’élève Grâce de carburant pendant un an.

Pour couronner tous ces dons, Adèle Madiéga/Gansonré promotrice de la ferme Louis Ydyma et du camp vacance Agri-kids, vient en aide à la mère de la bénéficiaire. Dame Madiega a donné à la génitrice de Grâce de l’argent pour reprendre son commerce qu’elle a dû arrêter suite à un vol.

 

Le Directeur Général de la RTB a saisi l’occasion pour remercier les sociétés qui ont laissé parler leur cœur. A présent, la balle est dans le camp de Grâce. Rappelons que c’est suite à un reportage d’Amandine Lalsaga et Adama Guitti qu’est né cet élan de solidarité envers la jeune fille Grâce. Elle coiffe les hommes pour subvenir à ses besoins et pour honorer sa scolarité. (voir le reportage sur Grâce en cliquant sur la vidéo ci-dessous)

 

Marie Laurentine Bayala

 

1 commentaire

  1. […] Les problèmes de déplacement de Grâce et de sa maman ont été résolus par la société Mégamonde qui offre une motocyclette et un casque à la jeune fille. En plus de cela, Mégamonde prend en charge sa scolarité jusqu’en terminale et son loyer sur quatre ans. “Seul le travail paie” dira Joël Yaméogo Directeur Général Adjoint qui incite Grâce à plus d’abnégation pour sortir sa mère de la précarité. … suite de l’article sur RTB […]

Comments are closed.