Image d'illustration

Dans la province du Noumbiel, la production de l’igname occupe un grand nombre d’agriculteurs. Des variétés comme “l’américain” ou le “rotoundata” sont semées sur plusieurs hectares, avec 9000 tonnes d’ignames attendues. C’est une filière prometteuse mais qui reste confrontée à de nombreux défis. Sié Michael DAH