PARTAGER

Les 7 et 8 décembre 2016 s’est tenue au Centre Etoile Saint-Honoré à Paris (France), la Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES).

La Conférence a été organisée par le Gouvernement du Burkina Faso avec l’appui des Partenaires techniques et financiers (PTF) dont la Banque mondiale en qualité de chef de file des partenaires, le Système des Nations Unies, la République française, la République de Chine (Taïwan), l’Union européenne et la Banque ouest africaine de développement.
Ont pris part à cette Conférence environ 800 représentants provenant des pays amis, des institutions et agences de financement du développement, des Organisations non gouvernementales (ONG) et de la société civile nationales et internationales, ainsi que des investisseurs privés nationaux et internationaux.

Conduite par SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, accompagné de SEM Paul Kaba THIEBA, Premier ministre, la délégation burkinabè était composée de membres du Gouvernement, de cadres de l’administration publique, de représentants du secteur privé, du parlement et de la société civile.

La cérémonie d’ouverture de la Conférence a été présidée par SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso qui avait à ses côtés, Monsieur Mathias FEKL, Secrétaire d’État, Représentant du Gouvernement français, Monsieur Makhtar DIOP, Vice-président de la Banque mondiale et Monsieur Neven MIMICA, Commissaire à la coopération internationale et au développement de l’Union européenne.

Les interventions d’éminentes personnalités ont ponctué la cérémonie d’ouverture. Elles ont unanimement salué la vision du Gouvernement et la pertinence du PNDES. Elles ont encouragé le Gouvernement à poursuivre les courageuses réformes en cours et celles envisagées, afin de parvenir à une transformation structurelle de l’économie burkinabè. Des engagements ont également été pris, lors de ces allocutions, dans le sens de l’accompagnement du Gouvernement dans la mise en œuvre du PNDES.

Dans son allocution, le Président du Faso a exprimé sa profonde gratitude à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux ainsi qu’aux investisseurs privés qui ont répondu à l’invitation à participer à cette conférence. Il a remercié les partenaires qui ont contribué à l’organisation de cette rencontre et les autorités françaises pour leur hospitalité. Il a relevé les principales orientations du PNDES et le coût global de sa mise en œuvre qui est estimé à 15 395,4 milliards de francs CFA dont 63,8% sont prévus pour être financés sur ressources propres.

En marge des travaux de la première journée de la Conférence, consacrée au secteur public, une cérémonie de signature de conventions de financement a eu lieu entre le Burkina Faso et le Luxembourg, la France et l’Union européenne, respectivement.
Il en a été de même en marge des travaux du Forum des investisseurs qui s’est déroulée la deuxième journée, avec la signature d’une entente entre le Gouvernement et la société Windiga Energy Inc.

La Conférence s’est poursuivie par des exposés du Gouvernement, suivis d’interventions des Partenaires techniques et financiers et des investisseurs privés nationaux et internationaux, sur les axes stratégiques du PNDES.

RÉSULTATS DE LA PREMIÈRE JOURNÉE CONSACRÉE AU SECTEUR PUBLIC

Les Partenaires techniques et financiers ont unanimement salué la tenue de la Conférence par le Gouvernement et apprécié les efforts déployés dans la définition d’une vision claire de développement à moyen terme après les crises sociopolitiques vécues en 2014 et 2015. Ils ont apprécié la qualité des documents présentés et se sont félicités des perspectives de développement économique et social qui s’ouvrent au Burkina Faso.
Les partenaires ont souligné, par ailleurs, les défis majeurs auxquels le Gouvernement devrait trouver des réponses appropriées, notamment la consolidation de la paix et la réconciliation nationale, la bonne gouvernance, l’État de droit, le renforcement des capacités de l’administration publique, l’amélioration du climat des affaires et le choix judicieux de projets structurants pouvant contribuer significativement à la réduction de la pauvreté.
Le cadre de partenariat pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du PNDES a également été présenté au cours des travaux par le Gouvernement. Sur la pertinence de ce cadre et l’implication effective de tous les acteurs, il s’est dégagé entre le Gouvernement et ses partenaires, une convergence de vue.
À l’issue de discussions générales, les partenaires publics ont procédé à des annonces de financement.
Au terme de la première journée de la Conférence, les annonces de financement des partenaires se sont élevées provisoirement à plus de 8 000 milliards de francs CFA hors partenariat public-privé, soit environ 12,2 milliards d’euros. Ces intentions de financement représentent près de 150% du financement recherché.
le Gouvernement et ses partenaires techniques et financiers ont convenu de poursuivre les discussions dans le cadre de consultations thématiques et sectorielles axées sur les grands défis de mise en œuvre du PNDES. De même, ils ont convenu d’un mécanisme de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre du PNDES et du respect des engagements pris.
Procédant à la clôture des travaux de la première journée, Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier ministre a, au nom de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, du Gouvernement et du peuple burkinabè, vivement remercié tous les partenaires pour l’intérêt accordé au PNDES et pour les intentions de financement manifestées durant la Conférence.

RÉSULTATS DE LA DEUXIÈME JOURNÉE CONSACRÉE AU FORUM DES INVESTISSEURS

Le Forum des investisseurs a été présidé par SEM Paul Kaba THIEBA, Premier ministre.
Après les mots d’accueil et de bienvenue à l’attention des partenaires publics et privés, le Premier ministre a adressé sa gratitude au Gouvernement français pour l’accueil réservé à sa délégation.

Il a précisé que les investisseurs privés occupent une place de choix dans les politiques de développement du pays et que le secteur privé devra jouer un rôle déterminant pour permettre d’atteindre le taux de croissance annuel moyen de près de 8% escompté par le PNDES. À cet effet, des réformes structurelles et des actions incitatives ont été entreprises pour mettre en place un environnement légal et réglementaire propice pour les affaires.

Cette allocution a été suivie de plusieurs interventions qui ont toutes insisté sur la qualité et les nombreuses réformes entreprises par le Gouvernement pour assainir et renforcer l’environnement des affaires.

Plusieurs entreprises privées installées au Burkina Faso ont apporté des témoignages sur la qualité de l’environnement juridique, l’effectivité des réformes du climat des affaires qui ont permis de simplifier les procédures, les efforts accomplis par l’administration dans l’accueil, l’accompagnement et surtout la protection juridique et physique des investisseurs et de leurs investissements.

Les différentes présentations ont été faites au sein de deux panels sur les opportunités d’investissement dans les secteurs de soutien à la production et dans les secteurs de production.

Les investisseurs privés ont saisi l’occasion des échanges pour féliciter le Gouvernement pour l’organisation réussie du Forum et pour saluer la qualité des réformes structurelles entreprises pour faciliter l’investissement et améliorer le climat des affaires. Ils ont manifesté leur intérêt à investir dans les secteurs porteurs présentés dans le PNDES à travers les Partenariats publics-privés (PPP).

À l’issue des échanges en panels, les investisseurs privés ont exprimé leurs manifestations d’intérêt pour le financement de projets PPP.
Au terme du Forum des investisseurs, il ressort de l’ensemble des manifestations d’intérêt exprimées, un montant total de plus de 10 000 milliards de francs CFA, soit environ 15 milliards d’euros.

En conséquence, le montant agrégé des intentions de financement publics et privés présentées les deux journées s’élève à plus de 18 000 milliards de francs CFA, soit environ 23 milliards d’euros.

Fait à Paris, le 8 décembre 2016

 

1 commentaire

  1. […] Les 7 et 8 décembre 2016 s’est tenue au Centre Etoile Saint-Honoré à Paris (France), la Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES). La Conférence a été organisée par le Gouvernement du Burkina Faso avec l’appui des Partenaires techniques et financiers (PTF) dont la Source: Rtb Communiqué final des deux jours de travaux de la conférence des partenaires du PNDES. Paris, 7-8 d… […]

Laisser un commentaire