PARTAGER

La section Kadiogo de la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a dénoncé la mauvaise qualité de la connexion 3G des trois réseaux de téléphonie mobile au Burkina ce mardi 7 aout 2018 en conférence de presse à Ouagadougou. Elle interpelle le gouvernement sur cette situation qu’elle assimile à de « l’arnaque ».

La connexion internet 3G au Burkina est de très mauvaise qualité, foi de la Ligue des consommateurs du Burkina. Selon le président de section Kadiogo de l’organisation, Serge Horace Bambara, cela s’apparente à de l’arnaque pour les usagers qui souscrivent à un service et ne reçoivent pas en retour la prestation payée.

La ligue interpelle alors le ministère en charge des TIC et l’Autorité de régulation des communications pour une diligence dans leur mission.

La SONABEL dans le viseur de la LCB !

La SONABEL n’ont plus n’a pas été épargné par la ligue des consommateurs. La LCB dénonce des « coupures intempestives » même en cette période de saison pluvieuse avoisinant en moyenne trente dans le même périmètre à moins de 24h. Pour cela, elle demande la suspension pour trois mois du paiement des pénalités liées au règlement hors délai des factures d’électricité dans le but de compenser les dommages causés aux consommateurs.

La Ligue salue la mesure gouvernementale pour la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans. Elle note cependant que l’application effective n’est pas efficiente dans les formations sanitaires au regard de la cupidité de certains agents de santé qui ont trouvé l’opportunité de détourner les médicaments du fait de la faiblesse des structures de contrôle du ministère de la santé.

La Justice invitée à presser le pas !

L’incapacité de l’Etat à faire fonctionner les cantines scolaires, le délabrement du système scolaire notamment dans le privé, la lenteur de la Justice au sujet du dossier OBOUF sont autant de sujets qui préoccupent la Ligue des consommateurs du Burkina. Le dossier OBOUF, par exemple, est en appel depuis plus de deux ans, rappelle la LCB. L’organisation lance alors un appel à la Justice pour que le dossier puisse aboutir afin de dissuader tous ceux qui veulent continuer à satisfaire leur cupidité en empoisonnant les consommateurs.

Le président de la section Kadiogo de la LCB, Serge Horace Bambara, interpelle donc les autorités compétentes sur toutes ces questions. Il les invite à diligenter un audit interne du fonctionnement de ces services respectifs pour la fiabilité et une meilleure qualité des prestations.

Saratou Cissé

Laisser un commentaire