PARTAGER

Les experts en droit de commerce de l’UEMOA sont en atelier à Ouagadougou du 23 au 25 juillet 2018. Venus des 8 pays membres de l’Union, ils vont 3 jours durant, se pencher sur le droit communautaire de la concurrence afin d’élaborer un document cadre de référence applicable aux règles de concurrence saine des acteurs du marché de l’Espace.  

L’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) veut se doter d’un document cadre de référence en matière de concurrence sur le marché de l’Espace communautaire. Ainsi, pendant trois jours, les experts de l’institution vont faire l’analyse des mécanismes institutionnels et réglementaires et poser les principes de base de la politique communautaire de la concurrence. Ils vont également identifier les grands axes de cette politique et proposer un plan d’actions applicable aux règles de concurrence saine au sein des acteurs du marché.

Cet atelier de validation de l’étude pour la définition du cadre de référence de concurrence de l’UEMOA se tient après plus de quinze (15) années de mise en oeuvre du droit communautaire de la concurrence.

Ainsi, il ressort qu’après plusieurs exercices d’évaluation du dispositif juridique et institutionnel en place, il est nécessaire d’adopter, dans les délais les meilleurs, un document sur le cadre de référence de la politique communautaire. Il permettra de renforcer plus efficacement la construction et la densification du marché commun et les stratégies de création de richesse et de valeur ajoutée aussi bien pour les entreprises que pour les consommateurs.

Pour le chargé des contentieux sur la concurrence de l’UEMOA, Olivier Ado Angaman, l’adoption du document sur le cadre de référence de la politique communautaire de concurrence est d’autant plus important qu’elle devrait permettre une surveillance plus accrue des entreprises et des Etats sur les marchés et les différentes filières en contribuant à une croissance plus soutenue de l’économie de la région.

Y. Alain Didier Compaoré

 

Laisser un commentaire