En prélude à la rencontre de Pau du 13 janvier 2020, les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel ont eu un tête-à-tête ce 7 janvier 2020 à Ouagadougou. Objectif, harmoniser les points de vue des parties prenantes  et examiner les propositions à soumettre aux chefs d’Etat.

Après leur rencontre, à huis clos, les ministres en charge des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel ont confié, par la voix du chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry que cette rencontre a eu lieu à la demande express de leurs chefs d’Etat pour préparer le sommet de Pau en France, prévu le 13 janvier 2020.

Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel au sortir de leur rencontre

Ainsi, il a indiqué que cette rencontre réunira à cette occasion la Présidence française et les chefs d’Etat du G-5 Sahel avec le Secrétaire général des Nations Unies, l’Union africaine (UA), l’Union européenne (UE) et d’autres institutions internationales. « C’est une étape importante pour le G5 Sahel dans la lutte contre la menace terroriste  dans notre région », ajoute-t-il.

Et compte tenu des enjeux, Alpha Barry a poursuivi que les Chefs d’Etat ont souhaité qu’à quelques jours de ce sommet, « nous nous réunissions en tant que ministres en charge des Affaires étrangères du G-5 Sahel, pour examiner quelques propositions venant de part et d’autres, afin de les soumettre à leur appréciation avant ce rendez-vous de Pau ».

Pour l’heure, aucune autre information n’a filtré des échanges du jour, qui d’ailleurs se sont bien déroulés, a souligné le porte-parole, Alpha Barry. Après quoi, dit-il, le point de cette rencontre sera fait au chef de l’Etat du l’Espace du G-5 Sahel, car «nos chefs d’Etat ont tous affirmé leur présence le 13 janvier à Pau».

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here