Image d'illustration

A l’orée de la Saint Sylvestre,  les lieux de détente à Gaoua arborent de belles parures pour courtiser la clientèle. Mais ce marketing à travers l’image n’est pas adopté par tous les débits de boissons. C’est la substance de ce dossier de Sié Judicaël POODA sur le relookage des “maquis” dans la cité de Bafuji.