L’administration Joe Biden veut profiter de son prochain sommet avec l’Afrique pour réchauffer ses relations avec le Zimbabwe.

Après près de deux décennies de sanctions contre feu le président Robert Mugabe et son successeur, l’équipe Biden a officiellement invité le gouvernement du Zimbabwe à ce sommet. L’invitation a cependant été adressée au ministre des Affaires étrangères, Frederick Shava, car l’actuel président Emmerson Mnangagwa reste sous sanctions américaines, accusé de saper les processus démocratiques dans son pays.

Prévu pour se tenir du 13 au 15 décembre prochain, le sommet Etats-Unis-Afrique fermera ses portes à certains pays africains. Il s’agit notamment des pays suspendus par l’Union africaine et des pays comme L’Érythrée et le Sahara occidental qui n’ont pas de relations diplomatiques avec les États-Unis.

Source : The Africa Report

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.