Dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce jeudi 10 novembre 2022, le Conseil de Régulation de l’Autorité de régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP), informe l’opinion avoir mis en demeure les trois opérateurs titulaires chacun d’une licence individuelle, de se conformer aux prescriptions de leur cahier de charge.

Suite à la vérification des services voix et data des trois (03) opérateurs installés au Burkina Faso, l’ARCEP invite les compagnies à « remédier aux manquements aux prescriptions des cahiers des charges constatés lors des campagnes de mesures qui se sont déroulées du 31 mars au 23 avril 2022 et du 26 avril au 16 mai 2022 », peut-on lire dans le communiqué.

La décision de mise en demeure précise qu’ «, un nouveau contrôle sera fait pour s’assurer que les opérateurs ont remédié aux dysfonctionnements. Le non-respect des dispositions des décisions entraîne l’application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur ».

Précisions que la décision de mise en demeure a été prise au cours de la séance ordinaire du jeudi 27 octobre 2022 du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Et ces opérateurs ont jusqu’au 31 décembre 2022 pour apporter les correctifs requis, conclut la note.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [3.12 MB]