Attentats de Paris : le Gouvernement burkinabè exprime sa solidarité avec la France

Paris, la capitale française a été frappée le vendredi 13 novembre 2015 par plusieurs attentats qui ont causé plus de 128 morts et de nombreux blessés. Des fusillades ont eu lieu dans l’Est de la capitale, notamment dans la salle de concert du Bataclan. Des explosions se sont produites près du Stade de France où se déroulait un match de football opposant la France et l’Allemagne et dans d’autres secteurs de l’Est parisien. Le gouvernement de la Transition exprime sa solidarité et sa compassion aux autorités françaises face à ces attentats, les plus meurtriers que la France ait connus ces dernières décennies. Il condamne ces intolérables attentats, des actes barbares et inhumains et réitère sa ferme volonté de contribuer à anéantir le terrorisme sous toutes ses formes. Le gouvernement de la Transition présente ses condoléances aux familles des disparus, à la France toute entière et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Le service d’information du gouvernement

Présidentielle 2015: Arrivée de la candidate du PDC, Saran SEREME SERE à Orodara

Arrivée du cortège de Saran SEREME SERE
DSC00961Dans le cadre de son meeting prévu pour ce samedi 14 novembre, la candidate du Parti pour le Développement et le Changement (PDC), Saran SEREME SERE vient de faire son entrée dans la ville de ORODARA, à 11h55. Bènonè Ib Der Bienvenue MEDAH DSC00956DSC00959 DSC00957

Présidentielle 2015: le président de l’ AJIR, Adama KANAZOE déballe son projet de société en 4 points

Le président de l'AJIR Présentant son projet de société
Le président de l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR), Adama KANAZOE a présenté 4 piliers de son programme de campagne contenus dans son ouvrage intitulé « Notre vision: Développer le Burkina Faso avec sa jeunesse » , ce jeudi 12 novembre 2015, à son siège, à Ouagadougou. La cohésion sociale, la relance de l’économie burkinabè, la répartition équitable des fruits de la croissance économique et la mise en création d’un ministère en charge de la diaspora. Tels sont les quatre (4) grands piliers faisant office de son programme de société contenus dans son ouvrage de 100 pages, intitulé « Notre vision ». Adama KANAZOE a promis s’attaquer à ces piliers « si toutefois il est élu au soir du 29 novembre prochain », a-t-il expliqué. Pour lui, « le premier pilier, c’est la cohésion sociale. Ça passe par une réconciliation des fils et filles du Burkina Faso. Et cette réconciliation doit être basée sur le triptyque vérité-justice et pardon » 2e photo (1) Le 2e pan de son programme est axé sur la relance de  notre économie, car dit-il, l’économie a besoin d’une base qui se repose sur des questions comme la maîtrise de l’eau, celle de l’énergie et la recherche scientifique. Le 3e pilier, a-t-il poursuivi, est la répartition juste des fruits de cette croissance. Pour ce faire, a-t-il expliqué, «pour notre diplomatie, nous allons donner une place importante à elle de sorte qu’elle soit une des référence dans la sous région ». Le président de l’AJIR  a martelé que son projet de société intitulé « Notre vision: Développer  le Burkina Faso avec sa jeunesse», ne présente aucune exclusion de couches de la société, mais trace un modèle qui prend en compte la configuration démographique actuelle du Burkina Faso. Son projet, pour sa mise en œuvre, nécessitera 10 000 milliards de FCFA, une somme que Adama KANAZOE entend mobiliser « en réduisant le train de vie de l’ETAT et en élargissant l’assiette fiscale ». Bènonè Ib Der Bienvenue MEDAH