Ramadan 2024 : La communauté musulmane du Burkina Faso célèbre ce 10 avril 2024 l’Aïd El Fitr

0
A Ouagadougou, les croyants réunis à la place de la Nation ont prié pour un retour de la paix et pour la cohésion sociale. Des membres du gouvernement et d’autres communautés religieuses ont assisté à cette prière solennelle.
La place de la Nation de Ouagadougou, transformée en mosquée d’un jour pour la communauté musulmane. Venus des quatre coins de la ville, ils prient ici Allah pour ses bienfaits et pour ces 30 jours de jeûne, un devoir islamique ponctué de privation, d’abstinence, d’aumône, de prières et d’intercession pour le retour définitif de la Paix dans notre Pays.
Solidarité et sécurité étaient les maîtres mots du sermon de l’imam célébrant El Hadj Abdallah Ouédraogo :
« Aujourd’hui le problème d’insécurité est un problème qui concerne tout le monde. Nous devons nous donner la main pour travailler ensemble avec les autorités afin que la sécurité revienne dans notre pays. C’est pourquoi il est institué par l’islam » dira -t-il
La prière de ce matin a connu la présence des membres du Gouvernement qui étaient porteurs d’un message du Président Ibrahim Traoré adressé à la communauté musulmane.
Un message dans lequel le Chef de l’Etat félicite et encourage la communauté musulmane pour le soutien qu’elle apporte à l’image des autres communautés à la lutte contre le terrorisme et qui permet aujourd’hui d’engranger des résultats satisfaisants sur le terrain de la reconquête du territoire.
A ce propos le ministre d’Etat, Bassolma Bazié dira ceci : « l’année passée dans les mêmes circonstances nous avions invité l’ensemble des communautés à s’investir pour que le combat pour le reconquête de notre territoire, soit une réalité. Une année après c’est effectivement une réalité. Il y a des zones dans lesquelles on ne pouvait pas se rendre, il y a des villages qui étaient déguerpis. Aujourd’hui en faisant le bilan nous avons fait un fort et grand pas en avant. Nous tenons donc à féliciter l’ensemble des communautés notamment, les communautés musulmanes qui ont toujours su inviter les uns et les autres à se tenir la main afin que nous puissions avancer. Nous les encourageons et les félicitons pour cette façon de faire. Nous les invitons à aller de l’avant à maintenir le cap »
« La communauté musulmane est présente sur l’ensemble des 8000 et plus villages du Burkina. Nous sommes témoins des efforts que le Gouvernement a fait par rapport à l’année passée et cette année. Nous en sommes satisfaits et nous encourageons le Gouvernement à continuer dans ce sens afin de recouvrer l’intégrité totale de notre pays » a déclaré le Président de la communauté musulmane du Burkina El Hadj Moussa Kouanda.
Etaient également présents en signe de solidarité d’autres communautés religieuses venus leur souhaiter bonne fête de ramadan mais également saluer leur action salvatrice en faveur du vivre-ensemble.
Pour Monseigneur Prosper Kontiébo, Archevêque de Ouagadougou, leur présence à la place de la Nation ce matin « traduit la fraternité, la communion, la solidarité qu’ils ont envers leurs frères musulmans : « Nous prions le Seigneur d’exhausser leurs vœux pour que le Burkina retrouve la Paix, et la cohésion sociale »
Ce mercredi est un grand jour pour la communauté musulmane qui faut-il le rappeler, insiste sur le pardon, la solidarité et l’union sacrée en vue de faire bloc autour des autorités pour bouter le terrorisme hors de nos frontières..
📹 Gnarkité DA/Roger Kam

Ramadan 2024 : Le Chef de l’Etat souhaite bonne fête de l’Aïd el-fitr à tous les fidèles musulmans

0
Les privations diverses, la prière constante et la solidarité agissante qui ont caractérisé ce mois de Ramadan sont des actes de foi qui doivent faire de chaque fidèle un acteur de la paix. Ainsi, main dans la main, cultivons la tolérance et la cohésion pour un Burkina prospère! Capitaine Ibrahim TRAORE Président de la Transition, Chef de l’Etat

Reconquête du territoire : le Chef de l’Etat remet des vecteurs aériens aux forces armées nationales

0
(Ouagadougou, 8 avril 2024). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a remis ce lundi, un important lot de vecteurs aériens au Ministère de la Défense et des Anciens combattants dans le cadre de la reconquête du territoire et de la lutte contre le terrorisme. En remettant officiellement la douzaine de drones de combat acquis grâce aux diverses contributions des citoyens burkinabè, le Capitaine Ibrahim TRAORE a exprimé sa satisfaction de mettre « à la disposition de la défense un certain nombre d’appareils constitués essentiellement de Bayraktar TB2 et des Bayraktar Akinci ». Pour le Chef de l’Etat, « tous les tests ont été concluants ; c’est donc une fierté de confirmer que ces appareils rejoignent la flotte de l’armée burkinabè ». Le Chef suprême des armées a rassuré de la performance de ces appareils. « TB2 n’est plus à présenter. Il fait ses preuves depuis le début de cette guerre et je pense que la nouveauté, c’est Akinci qui a surpassé les capacités techniques que le constructeur avait prévu. On l’a soumis à de fortes épreuves dans ses capacités d’emport, d’endurance, de plafond, de vitesse, de performance, etc. Au cours du test, il a participé à des missions de combat. Ce sont des appareils très performants, fiables que nous avons actuellement », a soutenu le Capitaine TRAORE. Ces drones ont été développés par une société turque. Et à l’occasion, le Président de la Transition a remercié son homologue turc pour le soutien qu’il apporte au Burkina Faso pendant cette phase cruciale de son histoire. <<Aujourd’hui, nous pouvons dire que la coopération avec la Turquie se porte très bien. Et c’est l’occasion de remercier Son Excellence Monsieur Recep Tayyip Erdoğan, Président de la Turquie, qui a su conduire cette coopération comme il le fallait. C’est de ce genre de partenariat dont on a besoin; sain et sincère », a déclaré le Chef de l’Etat. Il a par ailleurs remercié le peuple burkinabè qui a compris le sens du combat et s’est engagé, à travers des contributions diverses qui permettent aux forces armées de monter en puissance pour la défense du territoire. « Tout ce que vous voyez, c’est grâce au peuple que nous pouvons acquérir ces appareils qui vont augmenter notre capacité opérationnelle. L’agrandissement de la flotte permet donc d’intervenir en temps opportun et d’avoir une surveillance permanente », s’est réjoui le Chef de l’Etat. Le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le Général de Brigade Kassoum COULIBALY a rassuré le Président de la Transition de l’utilisation à bon escient du matériel reçu. « Nous avons une multitude d’engins de ce type actuellement dans le ciel qui scrutent, qui recherchent pour retrouver et détruire tout ennemi grâce aux contributions des populations », a expliqué le Général COULIBALY. Il a salué l’effort des personnes engagées sous contrat, en majorité des étudiants burkinabè, qui travaillent avec entrain pour la réussite des opérations. « Nous sommes sûrs de ce qu’ils font. Ils sont engagés et qualifiés », a-t-il ajouté. Le Général de Brigade Kassoum COULIBALY a rappelé que l’acquisition de ce matériel s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique d’équipement des forces armées nationales. « Il reste encore une dernière phase de ce qui était prévu sur ce premier Plan d’équipement », a-t-il soutenu. Direction de la Communication de la Présidence du Faso