PARTAGER

Le Mali observe, depuis ce lundi 23 novembre 2015, 3 jours de deuil national suite à l’attaque de l’hôtel Radisson de Bamako. La Guinée, la Mauritanie et le Sénégal ont également décrété par solidarité un deuil national. L’attaque du Radisson a fait une vingtaine de morts vendredi 20 novembre 2015. 2 groupes djihadistes l’ont revendiquée.

Les drapeaux sont en berne au Mali depuis ce lundi 23 novembre 2015. Le pays rend hommage aux victimes de l’attaque djihadiste de vendredi. Dans 3 pays voisins, la Guinée, la Mauritanie et le Sénégal, le deuil sera également observé par solidarité.

Selon le gouvernement malien, l’attaque du Radisson de Bamako a fait 19 morts (18 clients et un gendarme malien), en plus des 2 assaillants tués. La MINUSMA parle de « 22 personnes tuées, dont 2 assaillants ».

Les enquêteurs étudient « plusieurs pistes ». Au moins trois suspects sont recherchés selon la sécurité malienne.

Le Front de libération du Macina, un 2e groupe djihadiste a revendiqué l’attentat le dimanche 22 novembre 2015 par un communiqué adressé à l’Agence France Presse. La veille, Al-Mourabitoune, dirigé par Mokhtar Belmokhtar avait revendiqué la même attaque.

Laisser un commentaire