PARTAGER

Les positions de l’Armée burkinabè au poste de Police frontalière de Intangom – situé à 4 km de la frontière du Mali, dans la province de l’Oudalan – ont été attaquées dans la nuit du 11 au 12 octobre 2016. Selon les informations reçues de source sécuritaire par nos équipes de la RTB 2 Sahel, l’attaque est toujours en cours.

Les assaillants, non encore identifiés, auraient pris position au poste de Police frontalière de Intangom, gardé par des militaires depuis juin 2016. Selon les informations, au moins 3 d’entre eux ont pu échapper aux assaillants lourdement armés. Aucun bilan de l’attaque n’est disponible pour l’instant.

Des éléments de l’Armée, venus en renfort de Markoye et Tinakoff, essayent de déloger les assaillants en ce moment.

Le poste de Police frontalière de Intangom avait déjà été attaqué, par des individus non-identifiés, dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2016. 3 policiers y avaient péri. Après l’attaque, l’Armée avait relayé la Police à ce poste frontalier.

RTB Multimédias

1 commentaire

Laisser un commentaire