La Télévision du Burkina, la chaîne au cœur des grands événements fait peau neuve, pour répondre aux exigences de l’heure. La nationale du son et de l’image se dote d’un nouvel habillage. Les nouveaux décors, à savoir le studio de production et celui du journal télévisé, dévoilés ce 17 février 2020, ont coûté 450 millions de FCFA.

Après sept mois de travaux, la télévision mère du Faso s’est dotée d’un décor impressionnant. Il s’agit en effet du studio du journal télévisé et celui de production d’émissions. Le coût du joyau est estimé à 450 millions de FCFA.

Pour le DG de la RTB, Pascal Yemboini Thiombiano, ce nouveau décor vise à offrir un nouveau look à la présentation des informations télévisées et un cadre moderne et enchanteur pour la production des émissions.

Pour lui, le décor et le nouvel habillage élaboré pour l’occasion, ont un enjeu identitaire et sont également un facteur d’attractivité du téléspectateur. « Les nouveaux habits de la RTB télé ont été conçus pour offrir des espaces agréables et attractifs pour les rendez-vous majeurs de la Chaîne au cœur dans grands événements. »

Selon le ministre en charge de la Communication, Remis Dandjinou, « le décor du journal télévisé se veut être moderne, pratique et attrayant. Il  a été construit avec des matériaux modernes et de la lumière qui donnent une identité propre aux différentes éditions du journal télévisé ainsi qu’aux éditions et plateaux spéciaux. »

Le ministre Djandinou explique que le décor du studio de production est un design en double face modulable qui permet d’accueillir deux plateaux principaux. Un double plateau construit avec des matériaux modernes, de la transparence et des luminaires multicolores pilotés par une console lumière professionnelle et programmable qui sont déclinables pour accueillir les émissions de jeux, de variétés, de sports et de divertissement.

Le représentant de la mutuelle de la RTB a naturellement remercié le gouvernement pour cet accompagnement. Néanmoins pour Aimé Nikièma, « ventre affamé n’a point d’oreille ». Pour lui, ces nouveaux décors sont un bon début d’amélioration des conditions de travail, mais il demande au gouvernement de jeter un regard sur les doléances des agents pour de meilleures conditions de vie. Ce qui leur permettra sans doute d’ajouter l’utile à l’agréable.

Alain Didier Compaoré

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.