PARTAGER

Le comité en charge de la construction du mémorial Thomas Sankara a tenu une conférence de presse ce 4 août à la Rotonde à Ouagadougou. Outre les objectifs du projet, de nombreux panélistes sont revenus sur la vie du capitaine de la révolution d’août 83. 

Le mémorial Thomas Sankara connaîtra le début de ses travaux dès octobre 2018. A cet effet, un milliard vingt trois millions (1. 023. 000. 000) de FCFA seront nécessaires pour la réalisation de ce projet. C’est ce qui ressort du panel tenu par la comité en charge de la construction du mémorial Thomas Sankara en ce 35e anniversaire de l’avènement de la Révolution d’Août 83.

Pour le comité, le mémorial se veut un espace de recueillement, un lieu de promotion des valeurs du Président Sankara, ses idéaux sans clivage politique.

L’occasion a également été belle pour de nombreux écrivains de revenir sur la vie du capitaine Thomas Sankara. Une tribune offerte à certains acteurs Burkinabè qui ont écrit des œuvres sur le Président Sankara ou sur la Révolution pour partager avec le public, le sens de leur « combat pour la mémoire. »

Animé par Dramana Konaté, conseiller technique du ministre de la Culture des arts et du tourisme, les écrivains et certains collaborateurs de l’illustre révolutionnaire ont donné au public des témoignages poignants sur le capitaine Thomas Sankara, son intégrité, sa bravoure, son sens du discernement, sa vision.  Certains affirment qu’il était en avance sur son temps. Sont de ces témoins et écrivains, Daouda Traoré, Luc Damiba, Touwendenda Zongo, Alfred Sawadogo, Jean Hubert Bazié, Appolinaire Kyélem.

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire