PARTAGER

La Conseil Constitutionnel (CC) a confirmé dans l’après-midi du 15 décembre 2015 à son siège à Ouagadougou les résultats des élections présidentielle du 29 novembre. L’institution fait du candidat du MPP, le Président du Faso. C’est après avoir considéré que les insuffisances et les erreurs matériels constatées n’attachent pas la régularité et la sincérité du scrutin et n’ayant reçu de recours de la part d’aucun candidat que le Conseil Constitutionnel a proclamé officiellement l’élection de Roch Marc Christian KABORE au premier tour avec 1 669 214 voix soit un pourcentage de 53,46%.

Conseil ConstitutionnelIl ne reste plus que l’installation le 29 décembre prochain pour que Roch Marc Christian KABORE entame son mandat présidentielle de 5 ans. En effet, en sa qualité de contrôleur de la régularité, la transparence et la sincérité des élections présidentielles, juge du contentieux électoral, le Conseil Constitutionnel a proclamé officiellement et définitivement l’élection à la magistrature suprême du candidat du MPP au premier tour avec 1 669 214 voix soit une moyenne de  53,46%.

Il est suivi par le candidat de l’UPC Zéphirin DIABRE avec 924 879 soit la moyenne de 29,62%.

Cela s’est passé sous le regard de certains candidats malheureux, des membres du gouvernement, des présidents d’institutions soeurs, des représentations diplomatiques au Burkina et de nombreuses personnalités.

CENI et CESMême si les insuffisances et les erreurs matériels constatées n’attachent pas la régularité et la sincérité du scrutin, même si le Conseil Constitutionnel n’a pas reçu de recours de la part des candidats, il a tout de même annulé le vote de 83 bureaux de vote. Une annulation qui n’a pas du tout inversé les résultats proclamés par la CENI au lendemain des élections.

Ainsi, au total et selon le Conseil constitutionnel, il a eu 5 517 016 électeurs inscrits, 3 302 882 votants, 59,87% de taux de participation, 180 419 bulletins nuls  3 122 463 suffrages exprimés et il fallait 1 561 233 voix pour être élu au premier tour.

DiplomatesLe président du Conseil Constitutionnel, Kassoum KAMBOU a tenu à féliciter toutes les parties prenantes au scrutin qui selon lui a été régulier et inspire toute l’Afrique. Il interpelle néanmoins tous à tirer leçon afin de travailler, chacun en ce qui le concerne, non seulement au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit mais surtout à leur solide ancrage, gage d’une meilleure protection des droits humains dans notre pays.

Pour finir il a félicité le nouveau Président du Faso Roch Marc Christian KABORE pour son élection et a souhaité que son mandat soit couronné de succès dans l’intérêt général du peuple Burkinabè, de l’Afrique et du monde.

Le vice président du MPP Salif DIALLO saluant Me Halidou OUEDRAOGO peu avant l'audience solennelle
Le vice président du MPP Salif DIALLO saluant Me Halidou OUEDRAOGO peu avant l’audience solennelle

Y. Alain Didier COMAPORE

1 commentaire

  1. La prestation de serment du Président est un événement qui va attirer l’attention du public burkinabe et africain. Cela devrait suffir pour que nos “journalistes” mettent un peu plus de sérieux dans leur travail. Je constate qu’il n’en est rien! La même négligence, la même ardeur au travail bien bâclé! Voici comment la contribution du “journaliste” est signée: Y. Alain Didier COMAPORE. Même si Alain Didier n’a pas saisi le texte, il est de son devoir de journaliste de LIRE et RELIRE ce qui va lui être attribué.
    Mon problème est que nos agents/journalistes BACLENT IMPUNEMENT le travail qui leur est assigné, se complaisant dans la médiocrité tout en se croyant très souvent experts de la langue française.
    Je me garde de passer au peigne fin le texte de M. Compaoré/Comaporé qui écrit sérieusement “son mandat présidentielle”, “Même si les insuffisances et les erreurs matériels constatées n’attachent pas la régularité…”
    Bref…
    Je souhaite que l’auteur de cet article prenne mes remarques comme une critique invitant toutes les personnes qui écrivent les articles DE LIRE ET RELIRE leur contribution au lieu de se fier aux secrétaires qui saisissent les textes.
    Bonne fête d’investiture!
    Karim

Laisser un commentaire