PARTAGER
Voici des images prises par l’équipe de la RTB à Koutougou ce mercredi 18 mai 2016, après l’attaque par des hommes armés non encore identifiés.

Le commissariat de Police de Koutougou, dans le Soum, a été attaqué mardi 17 mai 2016 aux environs de 21H par des hommes armés non encore identifiés. Les assaillants ont fait 2 blessés du côté des policiers avant de prendre la fuite. On enregistre un hangar et une dizaine de motos incendiés.  Koutougou est une commune rurale située à 146 Km de Djibo dans la province du Soum. Koutougou est à une quarantaine de Km de la frontière du Mali.

Les assaillants sont arrivés à bord d’un pick up aux environs de 21H, TU. Ils ont stationné leur véhicule à l’entrée de la ville, près du forage public, avant de se diriger vers le commissariat.

Koutougou 4 640Les coups de feu qui résonnaient ont paniqué les habitants, amenant certains à se réfugier en brousse. Selon les sources sécuritaires, les échanges de tirs entre les policiers et les assaillants ont duré une trentaine de minutes.

Koutougou 3 640L’attaque a fait 2 blessés du côté des policiers, dont l’un grièvement. Ce dernier a été évacué par avion dans la matinée du mercredi 18 mai 2016 à Ouagadougou, après un bref séjour au CMA de Djibo. On dénombre en plus un hangar et une dizaine de motos calcinées.

Ecouter le reportage de Bernard DIASSO

En ce moment les populations de Koutougou et celles de la commune riveraine d’Arbinda, à 46 Km de Koutougou, sont dans l’angoisse totale.

L’attaque du commissariat de Koutougou intervient après celle du commissariat de Loropéni dans la région du Sud-ouest, dans la nuit du mardi 10 mai au mercredi 11 mai 2016.

Koutougou 5 640Cette attaque du commissariat de Koutougou porte à 5 le nombre d’attaques contre les Forces de défense et de sécurité dans la région du Sahel. Ce sont :

  • l’attaque contre les services des douanes à Déou,
  • celle contre une patrouille de gendarmerie à Tambao,
  • celle contre une brigade de gendarmerie à Oursi,
  • celle contre une patrouille de gendarmerie à Tinakoff
  • et celle du mardi 17 mai à Koutougou.

Moumouni B TAMBOURA et Bernard DIASSO

Laisser un commentaire