PARTAGER

C’est avec un regard impuissant que le Suisse Manuel STOCKER a regardé Salifou YERBANGA franchir la ligne d’arrivée de la 4e étape du Tour du Faso à Koudougou devant les 58 autres coureurs. Une première victoire d’étape des Etalons cyclistes bien appréciée tant du côté de la direction technique nationale que des supporters de la cité du cavalier rouge. C’est un public en liesse qui a accueilli le vainqueur de l’étape et ses coéquipiers ce lundi 2 novembre 2015 dans la capitale de la région du Centre Ouest. L’étape a été placée sous le patronage du ministre de la Communication Frédéric A.K. NIKIEMA.

 

Yameogo et son compagnon
Yameogo et son compagnon STOCKER

C’est dans un sprint infernal que le Suisse Manuel STOCKER et Salifou YERBANGA du Burkina ont disputé l’arrivée de l’étape du Tour 2015 à Koudougou. Une étape remporté au finish par le Burkinabè.

Les deux coureurs se sont échappés du peloton depuis la sortie de Kokologho, ville du premier point chaud enlevé par Rasmané OUEDRAOGO jusque-là terne depuis le début du Tour.

Après  une centaine de mètres, ils ont été rejoints par 4 autres coureurs dont Yacouba YAMEOGO, un Erythréen, un Marocain et un Algérien.

Le peloton à Kokologho
Le peloton à Kokologho

A l’entrée de Poa où est située la deuxième prime intermédiaire, YERBANGA, et son compagnon du jour, STOCKER, multiplient les coups de pédales et se détachent des quatre coureurs qui les avaient rejoint.

L’Algérien et l’Erythréen qui ont décidé d’attaquer renoncent finalement à leur tentative et regardent les deux fuyards par leurs dossards jusqu’à perte de vue. C’est ainsi que le point chaud de Poa a profité à Manuel STOCKER.

Les deux continuent leur aventure et avalent mètre par mètre, km par km jusqu’à l’entrée de Koudougou avec un écart de 4 mn entre eux et le gros du peloton.

depart
Les coureurs au départ à Ouagadougou

Un peloton qui, du reste accélère et lance la contre-attaque et se retrouve à un temps de 12 s à un km de l’arrivée.

YERBANGA sent le danger venir et sort ses dernières énergies, dépose son compagnon et remporte l’étape du jour. Une première victoire pour lui mais également pour le Burkina à cette 28e édition du Tour.

liesse
Yerbanga félicité par ses coéquipiers

« C’est une belle victoire pour moi, pour les Etalons aussi parce que depuis le début du Tour, nous n’avons pas encore eu une étape. Moi je ne suis pas un sprinter, la chance m’a souri et je l’ai saisie. Je suis très content de remporter cette étape. Pour le maillot jaune ce sera dur mais tant que la course se poursuit tout est possible », a confié le champion du jour Salifou YERBANGA.

DTN
Le DTN martin Sawadogo

Pour le directeur technique national Martin SAWADOGO, cette victoire est la bienvenue car va donner des d’ailes à ses poulains et leur permettra de croire toujours en leur chance pour le reste des étapes.

Les supporters eux sont en liesse, « Koudougou est une ville porte chance pour le Burkina, nous sommes vraiment des Burkinabè, ce n’est pas pour rien qu’il y a un quartier qui s’appelle Burkina à Koudoudou »,  a lâché Cyrille YAMEOGO tout heureux.

Le ministre de la Communication au côté du Maillot jaune
Le ministre de la Communication au côté du Maillot jaune

Mardi 3 novembre 2015, la 5e étape, longue de 115,7 km, se court entre Koudougou et Boromo.  

Y. Alain Didier COMPAORE (envoyé spécial du Tour)

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire