PARTAGER

Gaoua a été la ville hôte de la 6e étape du 30e Tour du Faso ce mardi 1er novembre 2017, après 13 ans. Le Belge Jari Verstraete a franchi la ligne d’arrivée en solitaire après 2h51’49’’ à la vitesse moyenne de 39,460 km/h. Les Burkinabè attendent toujours leur première victoire. Néanmoins, le maillot rose des points chauds est porté désormais par Yacouba Yaméogo.

Jari Verstraete de team Flanders de la Belgique est le roi de la cité de Bafudji. En effet, le coureur qui pleure la mort de son papa il y a 6 mois a brulé la politesse à ses concurrents en passant en solitaire haut la main la ligne des 113 km qui séparent Dano à Gaoua.  Il a mis 2h51’49’’, soit la vitesse moyenne de 39,460 km/h. Il est suivi par le malien Yaya Diallo et du Marocain Lahcen Sabbahi. Le Burkina peut dire merci à Yacouba Bonkoungou qui a vu son effort récompensé par le maillot rose des points chauds. Le tout premier maillot officiel du Burkina dans ce Tour.

Yacouba Bonkoungou donne au Burkina son premier maillot officiel du Tour 2017, le rose des points chauds

L’étape du jour est considérée comme l’une des plus dure, vu le relief de la région. C’est ce qui a valu le choix de l’équipe technique des Etalons cyclistes pour leur préparation à ce Tour en plus de ceux allés en France pour l’occasion. C’est pourquoi l’étape de Dano-Gaoua était attendue. Ce sont d’ailleurs eux qui ont animé la course, notamment avec Salfo Bikienga et surtout Yacouba Yaméogo. Ils sont suivis dans cette animation par le Marocain Lahcen Sabbahi, Jan Henrik Otto de l’Allemand, sous l’œil vigilant du groupe Maillot jaune.

Benjamin Stauder toujours en jaune pour la 3e journée de suite

Au premier Point chaud à Diébougou, Yacouba Bonkoungou très combatif comme à la 5e étape la veille, s’est montré intraitable devant Salfo Bikienga et Lahcen Sabbahi. L’écart qui les sépare à cet instant est de 3’15’’.

premier point chaud à Diébougou

A Tioyo au second sprint intermédiaire, le rang s’inverse côté Burkinabè et Salfo Bikienga passe le km 87 en premier et laisse les 2e et 3e places à Yacouba Bonkoungou et Jan Henrik Otto avec un écart de 1’47’’ du peloton maillot jaune.

A Bouroum-Bouroum au 3e et dernier point chaud, la distance entre les fuyards et le peloton revient 15 ‘’ à 20km de l’arrivée. Là, c’est Tom Jasen, Rick Nobel et Lahcen Sabbahi qui s’imposent respectivement.

A l’entrée de Gaoua le peloton explose, Jari Verstraete de Team Flanders de la Belgique profite et traverse en solidaire la ligne devant le malien Yaya Diallo et le Marocain Lahcen Sabbahi.

Le maillot jaune ne change pas de main, tout comme le vert qui sont tous sur les épaules de Benjamin Stauder pour le 3e jour consécutif. Deux coureurs, Issiaka Cissé et Mathias Plattner ont abandonné la course pour cause de blessures à la suite d’une chute entre Dano et Diébougou. Le moins que l’on puisse dire est que le maillot jaune s’éloigne de plus en  plus des Burkinabè car à l’issue de cette 6e étape, le premier des Burkinabè Seydou Bamogo est à 40s du maillot jaune.

Demain 2 novembre, le Tour abordera la 7e étape entre Banfora et Bobo avec un circuit dans la ville de Sya. La distance totale à parcourir est de 120km.

Y. Alain Didier Compaoré

 

 

 

Laisser un commentaire