PARTAGER

Les meilleurs élèves du Burkina ont été recompensés le 18 août 2018 à Kossyam. 83 élèves des établissements d’Enseignements général et technique des 13 régions du pays, les meilleurs au CEPE, au BEPC, CAP, BEP, Baccalauréat toutes filières et séries confondues, ont reçu le Prix de l’excellence scolaire du Président du Faso.

Le premier Ministre, Paul Kaba Thiéba lors de la cérémonie de remise des prix de l’excellence

Après de durs labeurs, place à la moisson pour ces élèves qui se sont distingués de par leur travail à l’issue des examens scolaires. Ils sont au total 83 lauréats dont 23 filles à recevoir des récompenses pour les performances réalisées aux examens scolaires en 2018.

De l’avis de la présidente du comité d’organisation de la journée d’excellence de l’édition 2018, Minata Ouédraogo, plusieurs critères ont permis de sélectionner ces lauréats. Il faut d’abord être régulièrement inscrit dans un établissement public ou privé. Ensuite, être parmi les 10 premiers au niveau national pour le CEP et le BEPC et avoir 13 ans maximum pour le CEP, 18 ans pour le BEPC et une moyenne de 16/20 au moins.

Les lauréats présents à la cérémonie de remise de prix

Pour le baccalauréat général et technologique, il fallait être parmi les 5 premiers de sa série, avoir au moins 14/20 de moyenne et être âgé de 21 ans au plus. Pour le baccalauréat professionnel, être parmi les 2 premiers de sa spécialité, avoir au moins 14/20 et avoir 23 ans au maximum.

Pour Mme Ouédraogo, pour être lauréat pour le CAP et le BEP commerciaux et industriels, il faut être parmi les 5 premiers, toutes spécialités confondues et être âgé de19 ans avec une moyenne de 16/20 pour le CAP et 21 ans avec une moyenne de15/20 pour le BEP.   En sus, des prix spéciaux ont été donnés aux élèves vivant avec un handicap visuel et auditif afin de promouvoir l’éducation inclusive.

« Dans le monde d’aujourd’hui, …. seuls les excellents sont invités à la compétition »

Après avoir remercié le Président du Faso tout comme les parents, amis et enseignants, la représentante des lauréats, Scheila Bationo a eu une pensée à l’endroit de ses camarades du Nord et du Sahel qui n’ont pas pu prendre part aux examens en même temps qu’eux. Ensuite, elle a rappelé à ses camarades lauréats que « c’est grâce à leur courage, leur discipline et ardeur au travail qu’ils ont été désignés lauréats cette année ». Et pour elle, ces récompenses doivent les inciter « à toujours être en quête de l’excellence et de rester des exemples partout où nous serons ».

Le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro

Dans l’allocution du Président du Faso, prononcée par le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, il a tout d’abord reconnu les efforts et les sacrifices consentis par tous les acteurs du monde éducatif, mais a aussi saisi l’opportunité de magnifier les talents et les mérites des lauréats, d’exalter l’excellence en milieu scolaire. Il dit comprendre l’inquiétude et les attentes en matière d’éducation. Et « c’est dans cette perspective que des actions ont déjà été entreprises et d’autres sont en cours dans le protocole d’accord afin d’assurer au peuple burkinabè une éducation de qualité accessible à toutes et à tous », a-t-il ajouté.

Les lauréats ont posé avec les officiels

Le chef de l’Etat, par la voix du Pr Ouaro a félicité les lauréats pour leurs brillants résultats qui honorent tous, ainsi qu’aux décideurs qu’ils sont, avant de les inviter à persévérer dans l’effort, la discipline et la culture de l’excellence, puis que « dans le monde d’aujourd’hui, et surtout dans celui qui se dessine pour demain, il n’y a pas de place pour les moyens encore moins pour les médiocres : seuls les excellents sont invités à la compétition », leur a-t-il rappelé.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

 

Laisser un commentaire