PARTAGER

À la veille de la fête nationale, le président Alassane Dramane Ouattara a déclaré avoir signé une ordonnance visant à libérer 800 détenus. Ceux-ci étaient poursuivis pour des crimes en lien avec la crise post-électorale de 2010-2011. Des figures politiques comme l’ancienne première dame Simone Gbagbo, l’ancien ministre Lida Kouassi, le directeur du protocole du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro ont été amnistiées. Alassane Ouattara a aussi annoncé le réexamen de la commission électorale indépendante conformément à la décision de la cour africaine des droits de l’Homme.

Il faut rappeler que l’Union Européenne a fait un rapport critique sur la situation politique et sociale en Côte d’Ivoire.

Source: Serge Bilé, journaliste ivoirien, reporter et présentateur à RFO-Martinique

Laisser un commentaire