PARTAGER

Le mausolée du grand guerrier Tiéfo AMORO à Noumoundara (20 km de Bobo) souffre de visibilité. Ce patrimoine culturel qui renferme un important trésor national cherche désespérément des visiteurs. Visite du mausolée en compagnie de Tahirou BARRY, Ministre en charge du Tourisme.

Un tambour fait de peau humaine, un couteau coupe-tête, juste en haut, la lance de Tiéfo AMORO, des objets qui datent du 19e siècle, trône dans le mausolée dans un mausolée.

Mausolée Tiefo Amoro 1Nous sommes à Noumoundara, le village du 11e chef, le redoutable guerrier, Tiefo AMORO, l’une des grandes figures de l’ethnie Tiefo. Une ethnie de plus en plus minoritaire et une langue qui tend de plus en plus à disparaitre et avec elle tout le patrimoine culturel qui l’entoure.

« Nous devons faire en sorte que l’histoire du Burkina soit connue et les que les Burkinabè découvrent leur histoire » a laissé entendre» le ministre de la Culture Tahirou BARRY.

Visite Mausolée Tiefo Amoro 1A en croire Félix Badiory OUATTARA guide du mausolée, Tiéfo AMORO est l’un des grands guerriers qui a combattu Tiéba TRAORE, Babemba TRAORE, et la fameuse bataille de Samouri TOURE bien connue en Afrique.

C’est lors de la bataille de Noumoundara en 1897 au cours de laquelle TIEFO a été trahit par son épouse qu’il a été tué par son bras droit préférant mourir que d’être vaincu.

Pour lui, le hic est que ce patrimoine culturel construit en 2006 est peu connu et les visiteurs se font toujours attendre. Il souhaite au moins qu’une plaque soit plantée pour indiquer le mausolée qui du reste est située à 20 km de Bobo. Noumoundara signifie le village de forgerons

Y. ADC

Laisser un commentaire