PARTAGER

La session normale du baccalauréat (BAC) 2016 sera lancée ce mardi 21 juin 2016 au Burkina. Au total, ce sont 71 712 candidats qui sont à la conquête de leur premier diplôme universitaire. Cette session est marquée par le retour du BAC professionnel option Maintenance en Audiovisuel Electronique (MAVELEC). Environ trois milliards soixante-douze millions cinq cent soixante-deux mille (3 072 562 000) francs CFA sont nécessaires pour l’organisation.

UOAprès 9 mois d’apprentissage, c’est ce 21 juin 2016 et jusqu’au 8 juillet 2016 que 71 712 élèves des classes de terminale vont restituer ce qu’ils ont appris durant l’année scolaire à travers l’examen du baccalauréat.

Sur les 71 712 candidats inscrits, on dénombre 45 356 garçons et 26 356 filles, représentant respectivement 63,25 % et 36,75 % de l’effectif total des candidats inscrits en 2016. Parmi eux, 19 519 sont des candidats libres, soit 13 008 garçons et 6 511 filles.

  • 60 914 candidats au baccalauréat de l’Enseignement général ;
  • 10 044 candidats au baccalauréat technologique ;
  • 754 candidats au baccalauréat professionnel, dont celui professionnel option Maintenance en Audiovisuel Electronique (MAVELEC) interrompu après la session de 2010, faute de candidats.

Le candidat le plus jeune est né le 26 septembre 2000, tandis que le plus âgé est né le 7 août 1954. Ils se sont inscrits respectivement en série D et en série G2.

BAC 2016 Tableau des effectifs comparés 640
Source : Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation

Les 71 712 candidats de la session normale 2016 sont répartis à travers 276 jurys, soit 5 jurys de moins que lors de la session de 2015. Ces 276 jurys sont logés dans 120 centres répartis sur toute l’étendue du territoire, contre 127 centres en 2015.

Selon le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, les acteurs directs impliqués dans l’organisation de la présente session sont estimés à 25 000. Il s’agit des correcteurs et examinateurs, présidents de jurys, secrétaires de jurys, chefs de centres et chefs de centres adjoints, directeurs régionaux, superviseurs, examinateurs d’EPS, examinateurs de travaux pratiques, agents de sécurité, de santé, la chaîne financière, manœuvres, chauffeurs, etc.

Pour cette année, c’est trois milliards soixante-douze millions cinq cent soixante-deux mille (3 072 562 000) francs CFA qui sont nécessaires pour l’organisation de l’examen. « Sur la base de ce budget prévisionnel, le coût de revient d’un candidat au baccalauréat session de 2016 est de 42 846 F CFA alors que chaque candidat paie 15 000 F CFA comme frais d’inscription », a en croire le ministère.

En rappel, les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) se sont déroulées le 23 mai 2016.

En effet, le déroulement de cette phase du calendrier respecte la prescription de la directive de l’UEMOA sur la période unique de tenue de l’examen du baccalauréat dans l’Espace de l’Union.

Y Alain Didier COMPAORE

Laisser un commentaire