PARTAGER

Le dimanche 13 aout 2017, le peuple burkinabè a été endeuillé par une attaque terroriste contre le Café Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé N’krumah. Cette attaque barbare et lâche a causé la disparition cruelle de dix-huit (18) personnes innocentes, du Burkina et de pays amis et frères, lâchement assassinés par des criminels sans foi ni loi. Par ailleurs, l’on a enregistré une vingtaine de blessés.

Le jeudi 17 août 2017, dans le cadre d’une mission de patrouille dans la zone nord du pays, un véhicule militaire a sauté sur une mine, causant la mort de trois (3) militaires burkinabè et blessant gravement deux autres.

La Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC), exprime sa consternation devant ces deux attaques. Elle s’incline devant la mémoire de toutes les victimes et condamne sans réserve, ces attaques terroristes perpétrées sur le sol burkinabè. Elle présente ses condoléances aux parents des victimes, à l’ensemble du peuple burkinabè, aux peuples amis et frères, et formule des vœux de prompt rétablissement aux blessés.

La CCVC salue le courage et l’engagement des éléments de nos forces de défense et de sécurité qui, au péril de leurs vies, s’emploient à assumer leurs missions de sécurisation des populations et de leurs biens.

Ces attaques, qui reprennent après une accalmie de quelques mois, interpellent tout d’abord les autorités, qui doivent s’élever à la hauteur des exigences du défi sécuritaire actuel et faire preuve de plus d’engagement, en vue de préserver la vie des citoyens burkinabè et leurs biens. Elles interpellent également l’ensemble des Burkinabè, afin qu’ils se mobilisent contre la nébuleuse terroriste, destructrice de tant de vies et d’espoirs.

  • Non à l’obscurantisme !
  • Non à la barbarie !

Nan Laara, An Saara !

Ouagadougou, le 17 août 2017

Pour la Coordination Nationale

Le 1er Vice-Président

Chrysogone ZOUGMORE.

Laisser un commentaire